concert

BOB SINCLAR + GUESTS

BOB SINCLAR + GUESTS

Denis Vase

juin 19th, 2017

Pas de commentaire

Bob Sinclar et ses invités étaient au Havre vendredi 16 juin.

 

18h30, vendredi, les abords du stade Océane sont calmes, difficile d’imaginer qu’il s’y passe quelque chose à l’intérieur. Et pourtant,  une fois passés dans l’antre de ce géant bleu, les décibels poussés sur le curseur position haute, placent le public dans le vif du sujet.

A l’instar du soleil explosant encore de ses derniers rayons les gradins sud, la musique, celle du DJ havrais  Davidson  s’installe en prélude. Le public encore timide à cette heure  quasi prématurée en profite pour se réunir, boire un verre et rire entre amis. C’est le cas de Thibaud -23 ans – « venu passer une bonne soirée entre copains » .Très content d’être là, lui qui écoute généralement ce type de musique ne voulait pas rater ça et ne boude pas son plaisir «  ce n’est pas souvent qu’on a ce genre d’événement au Havre alors je voulais en profiter ».

A 19h58, Mico C, devenu l’un des DJ les plus sollicités de la scène électro française annonce que 2 minutes  plus tard la soirée serait retransmise en direct sur les ondes de Fun radio  sur toute la France, et bien-sûr sous les acclamations du public.

Le stade prend de plus en plus en des allures de gigantesque discothèque à ciel ouvert au fur et à mesure que la soirée avance et que le ciel s’assombrit, et ceux qui peut-être, n’osaient pas trop bouger en début de soirée, se retrouvent massés au pied de la scène se laissant emporter par le rythme répétitif mais néanmoins dansant de la musique.

Patricia, accompagnée d’une amie et de sa fille âgée d’une vingtaine d’année, se laisse porter par le son, visage irradié d’un charmant sourire. Ils sont nombreux les quinquas qui comme elles sont heureux d’être là, mais pas seulement, si les jeunes sont pléthore, je me suis laissé surprendre par la présence de personnes beaucoup plus âgées, venues avec leurs jeunes….

Vers 21h, c’est Mark Ursa qui prend la commande des platines, et fait danser le public sur les des airs de Eurytmics (sweet dreams), Police, Daft Punk (one more time),  et c’est peut-être cela la clé de ce  brassage inter générationnel : la reprise de tubes  ayant bercé la jeunesse de certains, traversé les  années sans prendre une ride, et redevenus neufs pour d’autres.

Vers 22 h, ceux qui étaient au fond se rapprochent massivement au plus près de la scène. Puis, quelques minutes avant  l’arrivée de Bob Sinclar pour lequel une très grande majorité de gens sont venus, Mark Ursa demande au public de se baisser, acclamant ainsi l’arrivée de BS, d’un saut collectif et joyeux. BS déclare ne pas être venu seul ce soir : avec le  rappeur, auteur, compositeur et DJ, Big Ali à la voix puissante, les 2 artistes assurent le show entourés de danseuses taille mannequin arborant costumes et coiffures dignes des plus géniaux créateurs, sous un déluge ponctuels de  petits carrés blancs, style confettis,  virevoltant dans le ciel et créant le plus bel effet, ou de nuage de fumée,  façon discothèque..

L’ambiance festive est à son comble, quand arrive en dernier lieu la jeune Maeva Carter, taille mannequin et  sourire charmeur, casquette visée sur la tête et que l’on voit à peine derrière ses platines….

Minuit passé et la soirée n’est pas terminée, mais il est temps pour moi de repartir avant la fin : après quelques heurs passées à piétiner les plates-bandes du stade, mes jambes auront raison du reste.

 

Ennevi

17 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *