THEATRE

Et pendant ce temps, Simone veille !

Et pendant ce temps, Simone veille !

Denis Vase

mai 11th, 2016

Pas de commentaire

Plus qu’à une pièce de théâtre, c’est à la fois à une fresque historique et sociétale de la condition féminine à laquelle le public – majoritairement composé de femmes, il faut en convenir – a assisté hier soir au Théâtre de l’Hôtel de Ville.

Sujet sérieux, pensez-vous ? Certes, mais c’est sans compter sur la force  de l’humour et des jeux de mots fort à propos, (le titre de la pièce en jouant déjà : « Et pendant ce temps Simone veille »), bien présents dans la pièce.

4 générations de femmes, de 1950 à 2010, retracent les grands moments de l’histoire  et de la condition féminine.

Marcelle, France et Giovanna d’abord en 1950, femmes au foyer libérées par Moulinex et son fameux robot ménager, entrant dans la mouvance des 30 glorieuses, et de la société de consommation.

Viennent ensuite leurs filles, Marceline, Francine et Giovanina en 1970, heureuses de pouvoir contrôler   leur sexualité sur fond de libération de l’IVG et de remboursement de la  pilule, avec à l’appui une chanson très drôle sur la libido, et musique gravée dans la mémoire collective de la célèbre marque de collants à 3 lettres.

1990, c’est la génération Wonder Woman,  Edith Cresson, première femme premier ministre ou encore  les  « jupettes »de Jupé, toutes ces femmes qui finalement ne resteront que si peu de temps au pouvoir. L’occasion pour nos 3 filles de prendre un peu de pouvoir aussi et de s’extasier sur les tablettes d’abdo des Chippendales, alors qu’inversement « avec le port du voile on est fichu », faisant référence à l’exclusion de leur collège de 3 jeunes filles portant le voile en 1989.

Vers 2010, l’amour très « meetic », est mouvementé : célibataire voulant un enfant  l’une  souhaite bénéficier d’une FIV, tandis que l’autre mariée et mère de 4 enfants souffre de l’infidélité de son mari tandis que Marcia, coach et homo vit sa vie de femme sans contraintes.

Humoristique et parfois didactique,  ce spectacle rend un très bel hommage à Simone Veille, et aura sans nul doute réveillé  de nombreux souvenirs à toutes celles et ceux qui ont traversé ces générations de lutte féministe.

L’accueil du public havrais pour ce spectacle a été particulièrement chaleureux avec un stand up dynamique et bruyant de plusieurs minutes.  A voir ou revoir absolument !

Ennevi

m-max

10 mai 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *