concert

Kimberose

Kimberose

Denis Vase

octobre 22nd, 2018

Pas de commentaire

Ceux qui l’ont ratée en juillet, au festival MoZ’Aïques s’y sont pressés, ceux qui l’y avaient vue,  sont revenus la voir avec bonheur. Carton plein donc, et cela depuis plusieurs  jours pour le concert  de la jeune (26 ans) et brillante Kityson Mills de son vrai nom, alias Kimberose.

Après une première partie rock où le groupe Phil Vermont & the Ground Electric Wiz a repris dans une chaude ambiance, quelques succès des Stones, Hendrix ou Santana et son fameux Black Magic woman,  Kimberose a présenté un registre différent. Sur des notes  de soul et de jazz, l’influence des plus grands tels Nana Simone ou Etta James est palpable mais elle est bien évidemment  revisitée de façon  à  donner à son registre force et vigueur remarquables.

Auteur, compositeur, interprète, elle chante dans un anglais sans accent –elle a vécu les 12 premières années dans la banlieue de Londres – ses propres chansons, celles formant son premier album intitulé « Chapter one » et comptant 11 titres.

La voix est puissante, émouvante. Cette émotion est palpable dans la salle et quelques-uns s’aventurent à lui déclarer leur amour….  Le fan Mathieu montant sur scène quelques minutes et dansant quelques pas de  slow avec  la jeune femme sur des paroles tristes d’une chanson d’amour,    aura sans doute été le plus ému de tous et s’en souviendra !

 

Ennevi

22 octobre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *