CINEMA

LE HAVRE CITE ROCK NEVER CRY ABOUT THE PAST

LE HAVRE CITE ROCK NEVER CRY ABOUT THE PAST

Denis Vase

juin 5th, 2016

Pas de commentaire

Vendredi dernier, le directeur du Gaumont Docks Vauban  Jean-Marc Quinton  et son équipe accueillaient le réalisateur Jean-Marie  Châtelier  pour son documentaire « Le Havre, cité rock, never cry about the past » qui sera diffusé lundi 13 juin après le grand soir 3. Cette  soirée a été organisée par France 3.

Ce documentaire de 52 mn a été un travail de longue haleine puisque le tournage a débuté en 2002 (même si les images de cette époque n’ont pas été retenues dans le montage), un travail difficile également compte tenu du peu d’archives et seulement 2 télévisions en 15 ans.

Il  tisse le lien d’un Havre ouvrier autour des années 80, dans un climat social difficile et la naissance d’un rock comme exutoire. Chômeurs le jour pour la plupart, ils deviennent musiciens la nuit.

Dominique Comont, ex des City kids, Little Bob, figure notoire et emblématique du rock havrais, Vincent Le Bodo des Croaks, Jérôme Soligny que l’on ne présente plus, Frandol des Road Runners, Bruno Peisey des Scamps pour ne citer qu’eux remontent le fil des souvenirs et expliquent leur rage électrique des années 80, à partir de très belles archives des Enfants du Rock.

Ce rock, « qui permet de régler des comptes » est intimement lié à la vie sociale et politique. Il l’est aussi et pour beaucoup à la ville elle-même et son architecture souvent dure et austère et décriée à l’époque.

Les groupes sont attachés au Havre, Le Havre est attaché au rock.

La ville devient capitale du rock et on en parle partout à l’étranger, souvent avec envie et comme véritable laboratoire : « si ça passe au Havre, ça passe partout ».

Aujourd’hui encore l’identité rock de la ville est fortement ancrée sur la place nationale et internationale.

Finement monté, émouvant, drôle parfois – on ne peut s’empêcher de rire quand on entend les musiciens s’exprimer à la havraise avec  accent exacerbé « c’est rien frais ta musique » -, et esthétiquement réussi avec de très belles images sur la ville depuis les jardins suspendus, le port, les bassins, ce reportage donne les clés pour comprendre le lien fort unissant ville et rock.

Il a reçu un accueil chaleureux du public parmi lequel, amateurs de rock et  musiciens  intervenant dans le film.

Cette production Scotto et  co-production France 3 a été rendue possible grâce au soutien de  Pôle Image, les fonds d’aide Région/CNC. A voir lundi 13 juin vers 23h40 sur France 3, et mardi 21 juin à 8h50 sur France 3 Normandie.

 

Ennevi

Vendredi 3 juin 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *