Photos

MARDI COMEDY

Denis Vase

juin 10th, 2015

Pas de commentaire

Un Mardi Comedy en chasse l’autre, mais la recette reste la même, s’agissant, pour Les Improbables, d’interpréter les thèmes choisis par le public lors d’un précédent mardi.

Chapeauté par le thème général de « même pas drôle », c’est pourtant avec drôlerie  – et le public n’est-il pas venu pour cela ? – que nous avons assisté à un débat philosophique sous forme d’émission, sur les crevettes grises en Antarctique ! Les 2 intervenants, pseudos-intellos, arbitrés par un animateur se perdant de plus en plus au fil du débat, s’adonnent à une succession de mots issus du registre du langage soutenu et qui bout à bout mènent à une parodie, forcément drôle, des émissions intellectuelles.

Pour le second sketch dont le décor imaginaire consiste en une plate-forme téléphonique les 2 employés peu débordés et qui n’ont rien de modèles , Léon Napo (alias Ismaël) et Lone Silversta (François Neel), n’auront de cesse de faire passer leur client de services en services, avec des spécialistes aux accents belge, ou américain, lui faisant faire des essais comme celui d’aller ouvrir la fenêtre,  jouant sur l’ambiguïté du terme informatique (Windows)  et de sa traduction littérale. Et il nous prend à rire de ce qui nous agace tellement dans la vie, tant cela sent si bien  le vécu !

Pour « Alerte à Malibu », ceux qui attendent une parodie de la série culte, seront déçus puisque pour les Improbables Malibu ne s’apparente pas à autre chose qu’à l’alcool éponyme. C’est donc à un cercle de discussion de prétendus ex-alcooliques que nous assistons ; l’occasion pour Bastien, cannette de bière à la main de montrer ses talents d’imitateur d’homme ivre un brin agressif, qui paradoxalement veut aider le nouveau venu dans le cercle.

Pour le sujet suivant, seul Yann s’y colle. Les autres en ont peur : il s’agit du « féminisme ».  Dans le cadre d’un restaurant, toujours imaginaire, il est stressé par un premier rendez-vous avec une femme, qui au fur et à mesure s’avère être celle qui « porte la culotte », et le mettant bien dans l’embarras.

« Le développement durable », autre thème, autre ambiance, celle d’un palais de justice où 2 hommes de loi (avocat ? juge ? qui sont-ils vraiment, nul  le sait), s’affrontent dans une joute verbale et réquisitoire sur fond d’écologie, usant de formes verbales exacerbées  et de toutes les  tonalités de voix, pour  meilleur du rire, révélant un Yann dans un registre quasi-sportif ! Sketch sans « objection » et non « rejeté » !

Pour le dernier sketch « enterrement de vie de garçon raté », les 4 artistes s’unissent pour annoncer à l’ex-future  femme de leur amie son veuvage avant même son mariage, sans prise de gants, sur ton de cruauté, et d’humour grinçant!

5 sketches, 5 univers différents, 5 situations burlesques, et autant d’occasions pour le public fidèle pour certains, de passer un bon moment autour d’une table, où par ailleurs goûter aux bons plats de l’association « femmes debout ».

Prochaine date  mardi 23 juin, et toujours au Magic Mirrors

Comments are closed.