FESTIVAL

MOZ’AIQUE JOUR 3

MOZ’AIQUE JOUR 3

Denis Vase

juillet 21st, 2018

Pas de commentaire

En ce vendredi,  la baisse du mercure aura découragé quelques frileux, tandis que les amateurs de musique, les plus  nombreux, sont venus se réchauffer sur les notes tropicales des « Kristel » arrivés, pour ce festival, de loin, bien loin….Madagascar.

La jeune bassiste et chanteuse Kristel qui, d’emblée annonce  « accrochez-vous, ça va secouer » emmène son public dans un univers « world » aux accents chauds, entrainants et presqu’enivrants, faits de chansons interprétées en malgache pour certaines, et parfois réalisées dans son adolescence. C’est dire que la musique, elle y est baignée depuis toujours, ce qui a  23 ans, lui donne déjà une grande assurance, reconnue par le public présent, peu avare d’applaudissements et encouragements.

Pas difficile également  de se réchauffer avec la  Vintage Lindy Hop Party, ou le bal aux sonorités rock vintage et rockabilly. Les nombreux danseurs  au look très 50’s pour certains ont tombé la veste dès les premières notes des Scamps, bien connus des havrais,  nous ayant fait le bonheur de reformer le groupe pour ce vendredi  ainsi que pour samedi. Je ne résiste pas également au plaisir de vous annoncer qu’on les reverra au Magic  Mirrors, la saison prochaine.

 

Riche vendredi, très riche vendredi,  grâce aussi au talent de Don Bryant( & The Bo-Keys), qui à  75 ans n’a rien perdu de sa prestance, ni de la jeunesse de sa voix .

Le public assis trépigne du pied, et ne résistera pas très longtemps à se lever et danser sur la soul aux sonorités proches d’artistes de renom tel Marvin Gay.

Un pur moment de bonheur partagé avec cet homme qui déclare à ravir et sans compter « I love you, I love you !…) !

 

Tandis que quelques irréductibles prolongent une pause pique-nique tardive sur les pelouses des jardins, profitant  de la musique confortablement installés mais en retrait de la scène, les autres veulent non seulement entendre, mais voir aussi !

Et ils ont raison, car ils ont de la personnalité ces danois  répondant au nom de  Thorbjørn Risager & The Black Tornado ! Les 7 musiciens jouant ensemble depuis 10 ans, s’essayant à parler français pour présenter leur musique  en  avouant à demis mots que «le français n’est pas une langue facile », ont montré leur talent dans un registre de blues swinguant digne des   plus grands  clubs  de la Nouvelle-Orléans , donnant au public une envie irrésistible de taper du pied,  danser , bouger…

Encore une  vraie tête d’affiche !

 

Ennevi

Vendredi 20 juillet

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *