concert

SCARS & BLACKO

Denis Vase

novembre 14th, 2015

Pas de commentaire

En première partie de Blacko, la scène du Magic Mirrors accueillait en ce vendredi, Olivier Scars, enfant du pays, heureux d’être de retour à la maison le temps d’un concert.

Les havrais  mais également des rouennais, ayant fait spécialement le  déplacement, ont assisté nombreux, à ce bon moment de regga-reggae rap. Il faut dire que l’artiste n’est pas en reste pour assurer l’ambiance, et faire montrer la température de la salle, invitant le public à sauter, se déplacer de gauche à droite et inversement, se baisser….ce dernier se prêtant sans aucune résistance à cet exercice parfois très physique.

Mais bien-sûr l’ambiance il l’assure avant tout avec les sons et les mots parfois lancés en rafale. D’ailleurs il s’amuse avec Antoine au mixage, à défier le pari de tenir sur 8 mesures sans respirer, pari qu’il gagnera avec brio !

Toujours en dehors du « star system », Scars n’hésite pas à faire monter sur scène l’un de ses copains « son frère » comme il l’appelle pour interpréter 2 morceaux, pour 2 fois plus d’énergie.

Des messages il en passe dans ses chansons, s’inspirant de divers milieux dont celui du médical dont il est issu, donnant lieu au très anecdotique et amusant morceau « hey yo docta ». Message encore, quand il chante « merci », pour remercier le  public de lui avoir permis d’être élu « révélation française aux victoires du reggae 2015 ».

Après une dizaine de chansons, il laisse place à la deuxième partie de la soirée et à Blacko qui se fait un  peu attendre. Une fois le guitariste, le bassiste et le batteur (qui est en fait une jeune-femme) installés, Blacko arrive dans une avalanche de cris et d’appels survoltés et enthousiastes. La sono pousse les décibels et le concert est lancé sur fond de reggae, avec des chansons dont les paroles sont bien connues du public présent.

Carton plein pour le Magic Mirrors, affirmant une fois encore, sa position de scène incontournable au Havre, pour des soirées réussies.

Ennevie

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *